Exclusif ! Des dizaines d'ours à Gavarnie !

  • Stéphan Carbonnaux
Information exclusive ! Alors que l'espèce est considérée comme disparue dans cette vallée des Pyrénées, nos reporters très spéciaux ont été formels : des dizaines d'ours ont été clairement observés au milieu d'une colonie de marmottes mélomanes à la date du 11 août 2009 sur le site, ô combien célèbre, du cirque de Gavarnie, "le colosseum de la nature" si cher à Victor Hugo. La preuve en image ...


Nb : Nous vous prions de bien vouloir excuser la qualité médiocre du petit film : l'émotion, sans doute, aura perturbé les gestes de nos caméramans avertis.

OURS64100 25/08/2009 16:15

Bonjour Stéphan il ne restera plus que ces peluches dans nos Pyrénées ("au moins cela fera un souvenir pour les écolos" comme je l'ai entendu il n'y a pas longtemps) Jean Pierre

Stéphan Carbonnaux 25/08/2009 18:04



Bonjour Jean-Pierre,
Les Pyrénéens qui pensent contenter les autres Pyrénéens avec des ours en peluche sont des "salisseurs de mémoire", puisqu'ils voudraient tirer un trait sur des millénaires d'histoire et de
rapports entre les hommes et les ours. Même si la situation est très difficile, je crois, sous réserve de changements fondamentaux, au vrai retour de l'ours dans les Pyrénées. N'empêche,
actuellement, les peluches pullulent et il y a autant ou sinon plus d'ours captifs sur toute la chaîne que dans la nature ...
Stéphan

Bonjour Jean-Pierrre,
J'ajoute qu'il est bien dommage et décevant d'utiliser avec tant d'ostentation l'image de l'ours au travers de tous les gadgets à touristes qu'on trouve ici quand on sait le traitement et
l'accueil que certains locaux lui réservent.

Il semble pourtant qu'il rapporte gros en terme de profits, et l'inadéquation qu'engendrent les gains d'un côté, et la violence subie par l'animal de l'autre, ne devrait pas rester sans poser de
questions sur l'éthique douteuse de tout ce "buisness".

Quoiqu'il advienne, le retour de l'ours ou son non retour ainsi que la place qu'on  lui fera ou pas seront ,à mon sens, et comme je l'ai déjà écrit, l'illustration du chemin sur lequel nous
choisirons de nous engager. Ou nous poursuivrons à agir et à vivre contre la nature qui s'essouffle de nos abus et de notre peu de considération, ou nous accepterons d'avancer avec elle et ce qui
la constitue, en renonçant à ne tolérer que ce qui nous arrange.

L'ours est un emblème formidable de ce point de vue mais il ne doit pas devenir, comme je l'ai déjà également écrit, une victime écartelée entre deux théories qui s'affrontent. J'ai peine pour
tous ces ours qui ne font que survivre sur cette chaîne, sans véritable garantie qu'ils puissent y vivre leur existence en paix.

Je terminerai sur cette citation de Nicolas Hulot, chacun peut penser ce qu'il veut de lui mais il a eu ces mots qui sonnent très justes :
"Le monde de demain sera radicalement différent de celui d'aujourd'hui, il le sera de gré ou de force, il ne tient qu'à nous de le construire ou de le subir."

Au plaisir de vous revoir, vous ainsi que votre épouse.
Marie



Artzamendi © 2015 -  Hébergé par Overblog