Appel de Franz Weber en défense de la Moratcha

  • Stéphan Carbonnaux et Marie Coquet

Moratcha dans son canyon de toute éternitéNous revenons une nouvelle fois sur les graves menaces qui pèsent sur la vallée de la Moratcha au Monténégro, un des hauts lieux écologique, culturel et spirituel de l'Europe : Le gouvernement du Monténégro a décidé de noyer un joyau de la nature et de la civilisation ! , Aidez la Moratcha : soutenez le combat contre les barrages sur la rivière Moratcha et enfin Un excellent article de presse en défense de la Moratcha

 

Grâce aux démarches de l'écrivain et journaliste Komnen Becirovic, l'UNESCO est de nouveau saisie de cette affaire. Il est en effet aberrant que cet ensemble exceptionnel ne soit pas protégé par la Convention pour la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel du 16 novembre 1972, signée sous l'égide de l'UNESCO, à l'image, en France, du Mont Saint-Michel et de sa baie, de la cathédrale de Chartres, des grottes ornées de la vallée de la Vézère ou du cirque de Gavarnie.

  

Le célèbre écologiste suisse Franz Weber, ami et compagnon de combat de Komnen Becirovic, a lancé cette année un appel devant l'opinion publique monténégrine pour faire inscrire la Moratcha sur la liste du patrimoine universel, donc sous la protection de l'UNESCO. Nous avons la joie de publier ce texte lu au colloque sur la Moratcha, organisé à Podgorica, capitale du Monténégro, le 25 mars 2010.

 

Ce combat primordial continue !

 

Stéphan Carbonnaux

 

 

 

 APPEL de FRANZ WEBER

 

  FWeber les mains au ciel [1600x1200]

  

  

" Plus de deux décennies se sont écoulées depuis que, en répondant à l’appel à l’aide de mes amis serbo-monténégrins, je suis entré dans le combat pour la sauvegarde des monastères de Moratcha et de Stoudénitsa, menacés à la fin des années 1980 par des projets de barrages et de lacs artificiels, aussi bien les sanctuaires eux-mêmes que les sites magnifiques où ils s’élèvent. Un combat auquel j’avais donné une dimension internationale, ce dont je suis fier, et que nous avions alors gagné, puisque les autorités avaient finalement renoncé à ces projets néfastes. Qui plus est, le monastère de Stoudénitsa a été inscrit depuis au patrimoine mondial de l’Unesco, et celui de Moratcha devait l’être également.

 

 

 

  Monastère de Studenica bis

                                                                   Studenica, en Serbie, protégé par l'Unesco

   

 

"Or, j’apprends avec stupéfaction que non seulement ce n’est toujours pas le cas, mais que le gouvernement monténégrin a exhumé le projet échoué d’hydrocentrales dans la vallée de la Moratcha, et qu’une action médiatique, en même temps que la recherche d’un investisseur étranger, sont menées en vue de sa réalisation !

 

 

"Je tiens à relever ici qu’au cours des campagnes écologiques que je mène depuis un demi siècle, j’ai visité la plupart des pays du monde et je peux affirmer que je n’ai vu nulle part ailleurs, réunis dans un espace limité, autant de merveilles de la nature s’ajoutant à des trésors de la civilisation : l’incomparable monument religieux et culturel qu’est le monastère de Moratcha, et son environnement, ce relief aux formes les plus variées ; des canyons, celui de la Moratcha et celui de son affluent Mertvitsa, vieux de 30 à 40 millions d’années, témoins grandioses des âges géologiques de la Terre; une rivière sauvage, sans doute la plus pure d’Europe ; une végétation si riche qu’elle compte parmi ses spécimens d’innombrables espèces endémiques qui ne croissent nulle part ailleurs sur la planète ; des sites archéologiques portant les traces d’une humanité datant de l’époque préhistorique ; une histoire épique que l’un des premiers explorateurs de la Moratcha, Egor Kovalevsky, qualifiait de "poème homérique" ; ce joyau de l’architecture et de l’art médiéval qu’est l’église de l’Assomption de la Vierge, abritant l’un des chef-d’œuvres de l’art chrétien universel, Le Prophète Elie au désert  

 

Moratcha 1991St-Eliie de Moratcha, 1252

"Autant de biens de la nature et de la civilisation qui font de la Moratcha l’un des espaces privilégiés de notre continent, mais que la réalisation du projet d’hydrocentrales sur la rivière éponyme va complètement anéantir ou mettre en grand péril, de sorte qu’il faut absolument et définitivement renoncer à ce malheureux projet, afin de préserver la magnifique région de la Moratcha et de l’ inscrire sans tarder sur la liste du patrimoine de l’humanité sous protection de l’Unesco. "

 

Le site du monastère de la Moratcha et la fresque

d'Elie au désert, nourri par un corbeau.

 

 

Franz Weber, Montreux, le 24 mars 2010        

 

 

Franz et Komnen Moratcha 1988 [1600x1200]

 

 

 

Remise de médaille à FWeber Moratcha 2004 [1600x1200]

Franz Weber et Komnen Becirovic dans le Canyon

de la Moratcha en juin 1988 ; à droite, remise d'une haute

distinction à Franz Weber par le métropolite du Monténégro,

Mgr Amphilochie, dans l'enceinte du monastère

de la Moratcha, le 28 août 2004.                       

 

 

Clichés : collection personnelle de Komnen Becirovic, excepté celui de Studenica : S. Carbonnaux

pirard 17/08/2010 10:45


Apparemment de ce que j'ai lu , le Monténégro serait largement vendu à des oligarques russes (litoral, usines de bauxite...). Il suffit que l'un dentre eux demande plus délectrécité...
Je ne suis pas optimiste.
Mais dites moi ce qu'on peut faire d eplus !


Stéphan Carbonnaux et Marie Coquet 21/08/2010 23:44



Bonjour Philippe,


Les Italiens sont également très présents au Monténégro, et bien évidemment pour tirer profit des richesses de cet état. Il y a en effet
de quoi être sceptique.


Dans l'état actuel des choses, diffuser l'information le plus largement possible et interpeller les associations françaises et d'Europe
occidentale est impératif. Les opinions publiques ne savent que très peu de choses sur les Balkans. On peut aussi proposer directement de l'aide à l'association Green Home à Podgorica.


Nous ferons un point après la rentrée sur le combat de la Moratcha.


Bonne fin de mois d'août,


Stéphan



Claude 02/08/2010 23:39


Je vois que le combat continue!
Que les hommes peuvent être persévérants, combatifs, héroïques,pour les uns et pour les autres je préfère ne pas les qualifier.
Longue vie à la Moratcha et à son monastère!


Zanzibar 02/08/2010 21:16


Générosité de Franz Weber.


Stéphan Carbonnaux et Marie Coquet 02/08/2010 23:52



Oui, cet homme fait preuve d'une grande générosité et d'une persévérance assez peu communes. Et peu d'Occidentaux comprennent quelle importance est celle des Balkans
en Europe.


 


Cordialement,


Stéphan Carbonnaux



Artzamendi © 2015 -  Hébergé par Overblog