ARTHEN communique sur le Projet Tarpan

  • Stéphan Carbonnaux et Marie Coquet

Lachers-Tarpan-Marais-de-Vaux-1992.JPG

  Lâcher des premiers chevaux Tarpans au marais de Vaux (Bugey, Ain) en juin 1992, 

par le Conservatoire régional du patrimoine naturel de Rhône-Alpes.

Cliché : © Arthen.


 

 

ARTHEN, l'Association pour le Retour du Tarpan et des grands Herbivores dans les Espaces Naturels, vient de mettre en ligne son site sur Internet.


 

Artzamendi qui soutient ARTHEN, vous invite à visiter le site de cette association singulière qui est à l'avant-garde du retour des chevaux primitifs Tarpans en France. Cette année 2012 marque d'ailleurs le vingtième anniversaire du premier lâcher de chevaux Tarpans, organisé à l'époque par le Conservatoire régional du patrimoine naturel de Rhône-Alpes, sous l'impulsion de Marc Michelot. ARTHEN développe aussi une réflexion sur le rôle fondamental des grands herbivores sauvages dans les écosystèmes.


 

http://arthen-tarpan.fr/

 

 

 

 


Nous avons trop tendance à penser que les chevaux ne sont bons qu'à être montés ou à finir en viande de boucherie, alors qu'ils existaient à l'état sauvage voici encore quelques siècles, remplissant leur fonction dans la nature.



 

Un-cheval-aux-ecuries-de-Chantilly--avril-2012.JPG 

Les chevaux sont des mammifères grégaires qui vivent sur de grands espaces.


Ici, un cheval dans un box de quelques mètres carrés, au musée vivant du cheval de Chantilly (Oise), le 15 avril 2012.

Cliché : © Artzamendi.


 

 

 

 

 

Quant aux autres grands herbivores sauvages (espèces existantes ou disparues de France), il est temps de poser la question d'une place plus importante pour eux dans les écosystèmes, sans oublier les espèces férales telles les vaches Betizu du Pays Basque par exemple.

 

 

 

Histoire de France, Claude Augé et Maxime Petit [1600x1200Aurochs et Elan [1600x1200]

Histoire de France de Claude Augé et de Maxime Petit, publiée en France à de nombreuses reprises au début du XXe siècle. Une vignette montre l'aurochs (en réalité c'est un bison qui est dessiné !) et l'élan disparus de France au Moyen-Âge.



 

Le cas des chèvres férales, récemment soulevé par Philippe Charlier, doit être, également à nos yeux, posé de manière sérieuse.

 

Lire :  Appel à recenser les troupeaux de chèvres férales en France, par Philippe Charlier

 

 

 

Présentation de l'association (extraits du site) :

 

 

ARTHEN-Bugerbivore est une association régie par la loi 1901 créée en 2003 sous l’appellation initiale « Bugerbivore »  car son activité était essentiellement centrée sur la région du Bugey.  En  2010, son champ d’action potentiel a été élargi à l’ensemble du territoire français.
Son siège social est situé à Ambérieu en Bugey (Ain).
Elle est composée de membres actifs pouvant participer à son administration et de membres bienfaiteurs apportant un soutien matériel ou financier.
 

En dehors de sa gestion administrative et financière, l’action de l’association est principalement axée sur la réalisation du Projet Tarpan et comprend, notamment, les activités suivantes :

 

•  Gestion en propriété directe d’une trentaine de chevaux placés sur six parcs représentant 80 ha de terrains privés ou  communaux répartis entre Bugey et Haute Marne
 
•  Partenariat avec d’autres propriétaires de tarpans (privés ou publics)
 
•  Partenariat avec divers organismes en charge de la gestion de l’espace (PNR, CEN, ONF, …)
 
•  Recherche de sites appropriés pour le Projet Tarpan et montage de dossiers en conséquence
 
•  Études comportementales des tarpans (notamment étude du comportement alimentaire et de son impact sur la végétation)
 
•  Réalisation de chantiers (débroussaillement complémentaire, etc.) sur les parcs occupés par les tarpans
 
•  Inventaires botaniques et faunistiques sur les parcs occupés. Suivis de l’évolution de la végétation
 
•  Actions de communication (conférences, expositions, rédaction d’articles, visites guidées, etc.)
 
•  Edition de divers documents pédagogiques (plaquette, posters) et d’un bulletin électronique semestriel L’Echo des Tarpans
 
•  Participation à diverses instances ou commissions d’aménagements ou de protections
 

•  Echanges avec divers partenaires européens


 

Tarpans-et-Vaches-Higlands--Pays-Bas.jpg

Tarpans et vaches Highlands aux Pays-Bas.

Cliché : © Arthen.

 

 

 

Stéphan Carbonnaux

 

 

Lire aussi : Grand intérêt pour les conférences d'Artzamendi sur le "Rewilding à la pyrénéenne" ou "à la française"

 

 

Retrouvez-nous aussi sur Artzamendi : www.artzamendi.fr


 

PS : je suis membre dARTHEN à titre individuel.


PS 2 : merci à Marc Michelot d'avoir attiré notre attention sur l'erreur commise par Claude Augé et Maxime Petit. Nous étions passés beaucoup trop vite sur cette vignette !


"Quant à la représentation de l'aurochs sur la gravure illustrant la faune de la Gaule, elle confirme la confusion qu'il y a souvent eu dans le passé entre cette espèce et le bison. En l'occurence c'est bien ce dernier qui est représenté !  "

Extrait de courriel de Marc Michelot du 23 avril 2012.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Artzamendi © 2015 -  Hébergé par Overblog