Ce fut une belle Chandelours 2011 !

  • Stéphan Carbonnaux et Marie Coquet

 

Sous-les-auspices-de-Dersou-Ouzala--de-l-ours-et-du-Grand-V.jpgCe fut une belle Chandelours, le 2 février dernier, quand je me levais tôt pour pister la sortie du soleil de derrière les crêtes de la montagne, enneigée, qui fait face au village. Un ciel pur et les rayons dardants de l'astre annonçaient ,selon les plus anciennes croyances, que les ours allaient, au sortir de leur tanière, décider d'y retourner pour 40 jours supplémentaires.

 

Pour notre part, nous sommes restés près de 30 jours sans publier sur "Nature, Sauvage et Civilisation", faute de temps, et pris par des tâches urgentes et importantes. Que nos lecteurs nous pardonnent. L'envie d'écrire est permanente, le temps nous manque encore assez cruellement.

 

Ce fut une belle Chandelours, aussi, puisque nous avons réuni, Alain Sennepin et moi-même, en à peine trois semaines, des soutiens depuis l'extrême ouest de l'Europe, en la personne de l'anthropologue portugais Joao Pedro Galhano Alves, jusqu'à l'extrême orient russe, en la personne de Yuri Bersenev, qui dirige le parc national de Zov Tigra, en passant par les Pyrénées, d'autres provinces françaises et la Pologne. Seul le temps, et les moyens, nous ont empêché de réunir un plus grand nombre de personnes. L'année 2012 sera placée sous d'autres auspices, et nous remercions tous ceux qui ont spontanément et avec enthousiasme, répondu à cet appel, auxquels il faut ajouter Jean-Jacques Blanchon, naturaliste français, connaisseur et défenseur la grande faune, et Özgün Emre Can, un biologiste de Turquie, lui aussi connaisseur de la grande faune. Ces deux personnes ont chacune des responsabilités au sein d'associations et de fondations importantes, et, comme toutes les autres, c'est à titre personnel qu'elles ont rejoint cet appel. 

 

Carte-de-l-Eurasie.jpgCette configuration spatiale, qui couvre l'entière Eurasie, d'ouest en est,  est à nos yeux tout à fait symbolique. Nous ne concevons en effet le retour de la nature sauvage et la réconciliation des sociétés humaines avec cette même nature, qu'à l'échelle européenne, continentale et même intercontinentale. Ceci dans le temps, évidemment.

 

Drapeaux du Pays Basque

 

Ce fut une belle Chandelours riche des langues dans lesquelles ont été traduites notre texte, 7 langues, dont l'euskara, si vieille et si vivante, qui signent la diversité de nos communautés humaines, celles que nous aspirons à réconcilier avec la nature sauvage. Quel plus beau symbole que cette langue basque, dont certains anciens locuteurs prétendaient que l'homme descendait de l'ours ! Et quel défi aujourd'hui dans ce Pays Basque vidé de ses ours, où les loups jouent sans cesse leur peau à tenter d'y revenir !

 


Armoire de RussieLa traduction en russe, et en cyrillique, est aussi pour nous un acte fort en direction  des russophones, des peuples de l'espace russe, ancien et actuel, allant de Kiev, des Etats baltes et de la Biélorussie à Vladivostok. La Russie, dont la centralité, comme le note justement Alain Sennepin, est une donnée incontournable pour l'avenir des communautés animales et humaines.


 

 

 

 


Soiree-de-la-Chandelours-2011--1600x1200-.JPG

Ce fut aussi une belle Chandelours, ici, dans les Pyrénées, où nous étions une dizaine de personnes, signataires ou pas de l'appel, à nous réunir dans une crêperie de Pau, autour des figures de l'ours et du tigre. Une sculpture d'origine slovène représentait Artza/Medved. Le Grand Van, lui, était présent sous la forme de deux maîtres livres, Dersou Ouzala, de Vladimir Arséniev, et Des tigres et des hommes, de Nicolas Baïkov. Nous mangeâmes des galettes et crêpes, bûmes du chouchen, du cidre, et même une gorgée d'eau de vie espagnole El Oso, discutâmes beaucoup, rîmes, bref, nous fêtâmes cette première Chandelours d'un genre nouveau.

 

Alain et Michel Sennepin firent de même avec des amis en Auvergne (eux chantèrent !), et d'autres aussi dans leurs régions respectives. Ces moments de retrouvailles amicales, dans la chaleur du foyer ou celle d'une crêperie, sont si propices à nous relier, tant nous sommes par trop connectés à des écrans et autres facebookeries. Ils nous apparaissent indispensables, par leur caractère organique, à féconder les vraies et grandes actions de demain.

 

Rendez-vous à la prochaine Chandelours, en février 2012 !


 

Stéphan Carbonnaux


 

Retrouvez-nous aussi sur Artzamendi : www.artzamendi.fr

 

Sources des images : S. Carbonnaux pour les clichés de la soirée, des livres et de l'ours en bois ;

Carte de l'Eurasie: http://franural.free.fr/Geo/carte_eurasie.jpg ;

Drapeaux du Pays Basque : http://www.muturzikin.com/EHmapa20.htm ;

Armoire de Russie : http://img.russia.edu.ru/gerb.jpg.


 


Artzamendi © 2015 -  Hébergé par Overblog