Conférence/discussion " Pour un rewilding à la pyrénéenne. Quelle grande nature demain ? " au CPIE du Seignanx-Adour (Landes), le mardi 20 mars 2012

  • Stéphan Carbonnaux et Marie Coquet

CPIE-Seignanx-Adour.jpg

 

 

 

 

Nous donnerons notre conférence/discussion « Pour un rewilding à la pyrénéenne. Quelle grande nature demain ?», au CPIE Seignanx-Adour, le mardi 20 mars 2012 à 19h45, sur la commune de Saint-Martin-de-Seignanx (Landes).

 

Le recours à de vastes écosystèmes riches et robustes, à même de protéger tous les êtres vivants et de les réconcilier, est un des grands défis de notre époque soumise à de nombreux dérèglements. Quelles sont les conditions culturelles, sociales, économiques et écologiques d’un tel projet dans les Pyrénées ?


 

Eglise-de-Sainte-Engrace--1600x1200-.JPGSainte-Engrâce, un haut lieu culturel, spirituel,

pastoral et sauvage des Pyrénées occidentales.

Ici règne une forte hostilité à l'"ensauvagement",

mais les écosystèmes souletins n'en demeurent pas 

moins riches. © Grégory Carbonnaux.

 

 

 

 

 

Immensites-de-champs-de-mais--Landes--1600x1200-.JPG


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Immensités des terres à maïs dans les Landes,

avec un silo gigantesque à l'horizon : le type même

de l'écosytème monolithique, pauvre et ultra-fragile

dans le Bassin de l'Adour, ou ailleurs en France.

Cliché pris depuis le TGV, qui accroît paradoxalement

la sensation de la catastrophe lente vers laquelle

nous nous dirigeons. © Artzamendi, avril 2011.

 

 

 

Cette conférence est gratuite. 

 

Tous renseignements utiles :

http://www.cpie-seignanx.com/index.php?idpage=34 

Tel : 05 59 56 16 20


 

Pour en savoir plus sur nos travaux sur ce sujet, lire :


Grand intérêt pour les conférences d'Artzamendi sur le "Rewilding à la pyrénéenne" ou "à la française"

 


 

Venez discuter en toute liberté d'un sujet   fondamental !


 

 

Usine en Slovénie, 2009 [1600x1200]Coexitence avec des bisons, France[1600x1200]

 

A gauche : une usine en Slovénie du sud. Le rewilding sans un sérieux projet économique et social ne donnera aucun résultat dans la durée.

A droite : Le rewilding, c'est aussi une nouvelle coexistence avec une nature robuste et riche, qui nous comblera au-delà de nos espérances.

Ici, nous sommes à quelques mètres de bisons dans une réserve des Alpes du sud.

© Artzamendi.

 

 


Présentation longue de la conférence/discussion



Artzamendi Nature, Sauvage et Civilisation, qui ne cesse d’enrichir sa réflexion sur ce grand sujet de société, a conçu cette conférence très imagée, et destinée au grand public, comme une première pierre d’un vaste édifice.


Dans notre monde moderne, coupé du sauvage et délité, le rewilding n’est pas à nos yeux un strict réensauvagement (une traduction proposée de ce terme du jargon du monde anglo-saxon de la conservation) mais une tentative de réconciliation des communautés humaines et de la grande nature.


Pensé sur la très longue durée, le rewilding englobe circulairement des dimensions anthropologiques, culturelles, sociales, économiques et écologiques.


Alliant les vieilles cultures montagnardes et celle, récente, de la naturalité, le rewilding à la pyrénéenne doit dépasser le projet  d’une biodiversité à visage humain - une pyramide écologique amputée de ses prédateurs - et la biodiversité hyper médiatisée, un fruit stérile de la société de consommation. Il doit nous aider à retrouver des écosystèmes fonctionnels et robustes, à même de protéger tous les êtres vivants contre les dérèglements en cours.

 

 

 

 

Le CPIE Seignanx-Adour propose, tout au long de l’année, différentes animations (sorties nature, diaporamas, films, conférences, journée thématique) sur des thématiques environnementales variées.


 

 

Stéphan Carbonnaux

 

Retrouvez-nous aussi sur Artzamendi : www.artzamendi.fr

 

 

Artzamendi © 2015 -  Hébergé par Overblog