Hegalaldia au chevet des chevêches d'Athéna du Pays-Basque

  • Stéphan Carbonnaux et Marie Coquet

PlanLocalChevêche [1600x1200]

Exposé du Plan local d'action en faveur de la

chouette aux yeux d'or, par Hegalaldia, Larressore,

Pays-Basque, 18 février 2012, © Artzamendi.

 

 

Nous avons assisté samedi 18 février 2012 à l'exposé d'un Plan local d'action en faveur de la chouette chevêche, conçu par l'association Hegalaldia (http://www.hegalaldia.org/), centre de sauvegarde de la faune sauvage, avec le soutien notamment du Groupe ornithologique des Pyrénées et de l'Adour (GOPA : http://gopa64.free.fr/). Ce dernier a mené ces dernières années un gros travail de prospection de cette petite chouette dans le Bassin de l'Adour, travail qui a démontré la raréfaction importante de cette espèce autrefois commune, et sa survivance dans quelques noyaux basques, landais, bigourdans et, dans une moindre mesure, béarnais.

 

Ce plan est une grande première pour la chevêche d'Athéna au Pays Basque. Son esprit est intéressant en ce qu'il prévoit une concertation poussée avec toutes les parties en cause, tout d'abord sur la commune de Larressore (au sud de Bayonne) qui a été choisie parce qu'elle a une population de chevêches non négligeable et qui mérite d'être soutenue. Notons que la chevêche se nomme mozolo en basque, au pluriel mozoloak.


 

Monnaie-Athena.jpgAux sources de notre civilisation européenne,

la Chevêche, emblème d'Athéna, déesse de

la guerre et de la sagesse. Monnaie de la cité

d'Athènes, Ve siècle avant J.C.

www.histoire-fr.com



Un des intérêts à nos yeux d'un tel plan est de mettre l'accent sur la conservation d'une biodiversité sauvage dite "banale", qui, dans une indifférence encore trop grande, s'effondre très rapidement. Un effondrement qui devrait d'ailleurs inquiéter les responsables de tous bords, tant la disparition de nombreuses formes de vie est une "alerte rouge" qui annonce des dérèglements profonds actuels et à venir...


 

Nous reproduisons ci-dessous le résumé du Plan d'action publié sur le site d'Hegalaldia ( http://www.cheveches.hegalaldia.org/) :

 

 

" Le centre de sauvegarde d’Hegalaldia soigne tous les ans des centaines d’animaux et parmi eux, entre 10 et 20 chouettes chevêches (Athene noctua).


Ces petites chouettes proviennent principalement du centre de sauvegarde de la LPO qui est basé sur le Bassin d'Arcachon. En effet, ce centre nous transfère tous les ans de nombreux rapaces car il est en attente d’infrastructures adéquates. Afin d’éviter un stress trop important et inutile aux animaux (jeune non sédentarisé, population présente localement, coût financier,…) , nous relâchons depuis de nombreuses années, ces oiseaux sur divers secteurs du Pays Basque.

 

 

Mais, car il y a toujours un mais, puisque les choses ne sont malheureusement jamais simples, il faut, pour les relâcher dans de bonnes conditions et optimiser leur chance de réinsertion dans leur milieu naturel, avoir une bonne connaissance du territoire et des milieux où existent encore des populations de chouettes chevêches. En effet, après avoir été la chouette la plus présente sur le territoire national, elle est désormais une des chouettes les plus menacées en France.

De ce fait, de nombreuses questions se posent : Les relâcher, oui, mais que vont-elles devenir si nos connaissances localement restent fragmentaires sur l’état des populations et des milieux ?

Les relâcher ici ou ailleurs ?

 

Que vont-elles devenir, si nous ne pouvons pas répondre à ces questions ? Notre travail au centre n’aura servi à rien.

Face à ces questions, l’association HEGALALDIA a décidé de prendre les choses en main et de mettre en place des actions de terrain pour préserver cette espèce et de donner de meilleures chances aux oiseaux que nous soignons.

Voici une présentation rapide du PLAN LOCAL D’ACTION ATHENE NOCTUA :

OBJECTIF 1 : RECENSER ET LOCALISER

  • Action 1.1 Recenser et localiser les populations de chouette chevêche sur le pays basque
  • Action 1.2 Médiatisation de cette espèce.

OBJECTIF 2 : FAVORISER LA CHEVECHE

  • Action 2.1 Protéger les territoires des chevêches
  • Action 2.2 Limiter les causes de mortalité dues aux actions humaines (produits chimiques, infrastructures routières, noyade dans les abreuvoirs, chute dans les conduits de cheminée, etc…)
  • Action 2.3 Poser des nichoirs pour compenser la perte des cavités naturelles

OBJECTIF 3 : RENFORCER LES POPULATIONS

  • Action 3.1 Suivi baguage, dynamique de population, âge de reproduction , etc.

D’autres objectifs vont être mis en place, dans les semaines à venir pour étoffer le projet.

 

Le point de départ du PLAN LOCAL D’ACTION ATHENE NOCTUA sera la commune de Larressore. Depuis de nombreuses années, nous relâchons des chevêches sur cette commune, un petit groupe est présent mais semble relativement isolé des autres populations.

Un rendez-vous va être pris avec la mairie afin de présenter le projet et d’organiser sur la commune une soirée chouette chevêche en avril. Nous vous informerons de la date très prochainement.

 

Un agent du  Parc national des Pyrénées, un agent de l'Office national des forêts  et HEGALADIA ont réalisés un petit reportage sur les chevêches du centre, qui sera diffusé lors de la Nuit de la chouette du parc. Le reportage, vous sera présenté en Avril lors de la soirée chevêche organisée par HEGALALDIA.

Si des personnes sont intéressées pour participer, nous mettons en place un groupe de travail sur la chevêche.

Vous pouvez nous contacter, soit par téléphone au 05-59-43-08-51 ou au 06-76-83-13-31 : demander Stéphan Maury.

 

 

 

Avant cet exposé, Stéphan Maury, soigneur du centre Hegalaldia a procédé au relâcher de trois chouettes effraies, victimes de chocs avec des véhicules. Ces opérations publiques revêtent une valeur symbolique certaine et permettent aussi de voir dans d'excellentes conditions des oiseaux magnifiques que le public connaît souvent très mal.


 

SMaury et Effraie, Larressore, fév 12[1600x1200]Effraie, Larressore, fév12[1600x1200]

Relâcher de chouettes effraies à Larressore, le 18 février 2012 à Larressore, sous la

conduite d'Hegalaldia, © Artzamendi. 


 

Le moment le plus émouvant fut évidemment celui du départ des oiseaux, à qui nous avons souhaité en silence une longue vie sans embûches routières...


 

EnvolEffraie, Larressore, fév12 [1600x1200]

 

Une chouette effraie, soignée au centre Hegalaldia,

reprend sa liberté à Larressore le 18 février 2012.

© Artzamendi. 

 

 

 

Puis, la nuit bien installée, ce fut au tour de quatre petites chevêches d'Athéna, de recouvrer la liberté, après que nous ayons admiré de très près leur yeux d'or. J'ai vu quantité de chevêches depuis le début des années 1980, mais cette soirée restera bien marquée dans ma mémoire, par la farouche volonté de vivre que dégageaient ces chouettes. Et puis, Marie a eu la chance de tenir une de ces chevêches et de la lâcher dans la nuit noire emplie de mystères.

 

Que vivent les mozoloak !


 

Chevêche, Larrressore, fév12[1600x1200]Oeil Chevêche, Larressore, fév 12[1600x1200]

Relâcher de chevêches, sous la conduite d'Hegalaldia,

à Larressore, le 18 février 2012, © Artzamendi.

 

 

Stéphan Carbonnaux

 

Retrouvez-nous aussi sur Artzamendi : www.artzamendi.fr

 

Artzamendi © 2015 -  Hébergé par Overblog