Hommes versus Léopards en Inde : vers l'extermination des seconds ?

  • Stéphan Carbonnaux et Marie Coquet

 

 

La vidéo ci-dessus a été mondialement diffusée voici quelques jours.

Il est question d'un léopard qui, dans village rural d'Inde, sème la panique parmi les habitants, blesse plusieurs personnes, et finit par être tué à la carabine.


Dans trois versions francophones de cette vidéo, je n'ai jamais entendu un mot sur la dégradation catastrophique des conditions d'existence des léopards en Inde.


Si les léopards quittent leurs forêts pour s'approcher de villages, c'est tout bonnement que leurs forêts sont détruites ou morcelées par les hommes, et que leurs proies sauvages disparaissent petit à petit.


La pression démographique en Inde est effrayante.

La violence sociale doublée d'une violence à l'égard des prédateurs y grandissent, comme le rappelle Alain Sennepin dans son article

"Europe : le tigre ou la mort", publié sur son blog  et le nôtre (à la date du 19 juillet 2011) :


" En Inde, depuis l'expulsion des populations de certaines zones à tigre lors de la mise en place du "Tiger Project" d'Indira Gandhi, une partie de plus en plus importante du peuple indien considère cet animal comme un symbole de l'oppression du pouvoir. Tigres et léopards sont détestés, et tués dés que l'occasion se présente. Leur "protection" n'est effective nulle part. (...)

 

"En Inde, l'Etat fédéral cherche à détruire de nombreuses communautés forestières. Il a recruté des forces paramilitaires pour celà. C'est "le Green Hunt", engagé depuis 2009. L'une de ces milices qui opérait dans le centre de l'Inde a été frappée d'inconstitutionnalité par la Cour Suprême indienne au début de ce mois.

 
En 2011, la "plus grande démocratie du Monde" a plutôt moins de respect pour ses citoyens que "l'oligarchie bureaucratique" russe. Le niveau de violence sociale en Inde est supérieur à celui de la Russie."

 

Des organisations ont beau demander pour les léopards la même protection que celle accordée aux tigres (Lire : http://www.greenetvert.fr/2011/04/30/le-leopard-doit-etre-protege-comme-le-tigre/1751), ces derniers ne sont nulle part en sécurité en Inde de nos jours... Ils sont bien moins nombreux que les officiels ne veulent bien le dire, ils s'éteignent à petit feu. Quant aux léopards, ils font l'objet de pogroms pour reprendre un terme utilisé par Alain Sennepin dans un article du 30 janvier 2011 :  http://europe-tigre.over-blog.com/article-pogroms-pour-les-leopars-indiens-66083313.html

 

Sans rupture dans les politiques de conservation de la nature, sans remise en question de notre rapport au monde, sans traiter la brûlante question de la démographie humaine, les léopards, encore "nombreux" (on parle de 10 ou 20 000 individus, mais sous toutes réserves), disparaîtront eux aussi.


 

Longue vie aux grands chats !

jean françois 25/07/2011 23:12


Terrifiant reportage en effet , en plus d'exécuter l'animal, nombreux, ceux qui prennent des photos pour garder un souvenir de la bête,(séquence frisson à partager entre amis?)
Il est à craindre que la démographie galopante et la misère
n'engendrent d'autres violences de ce genre.


Stéphan Carbonnaux et Marie Coquet 28/07/2011 12:59



Je voulais donner à voir une autre vidéo du même type, mais une seule suffit à donner déjà la nausée, et, je l'espère, donne à réfléchir. La violence du léopard est
si faible comparée à celle des masses humaines. Evidemment, la situation en Inde est très compliquée.


 


N'empêche que, comme tu le soulignes avec nous, il faut vraiment craindre le facteur démographique, lié à la misère. C'est une bombe anti-sauvage et ...
anti-humanité aussi. Les études polémologiques initiées par le français Gaston Bouthoul démontrent la corrélation entre l'augmentation des populations et l'augmentation de l'agressivité et des
guerres. On préfère, jusqu'à présent, se voiler la face. Et tous, humains et animaux y perdent.


 


Bon été,


 


Stéphan



Artzamendi © 2015 -  Hébergé par Overblog