Le printemps est là !

  • Stéphan Carbonnaux et Marie Coquet

 

Printemps au mois de mars 2010 (1)

Oui ! Voici le printemps ! Nous l’attendions avec hâte ! Les corps las de lutter contre le froid guettaient les premiers rayons tièdes du soleil. Les oiseaux gazouillent à qui mieux mieux …Avec quelle effervescence ils animent le ciel ! Les rouge-queues charmants, les moineaux adorables ... Les voilà qui se poursuivent et cabriolent dans les airs avec une agilité merveilleuse ! En voici d’autres qui explorent les petits trous, pour y abriter les fruits à venir de leurs amours ! Et ceux-là qui reviennent de contrées lointaines pour égayer nos journées ! Les premières hirondelles sont arrivées !


Une ombre se dessine au sol et nous fait lever les yeux : des milans : royaux et noirs, avec quelle grâce et majesté ils se jouent de l'appesanteur, quel vent de liberté ils insufflent en nous ! 

 

Milan royal dans le ciel de ce début de printemps Pompe de milans noirs en migration, 5 mars 2010

Le soir arrive. Les crapauds lancent leur sérénade pour appeler leur belle. Quelle jolie berceuse ils nous offrent !


Les arbres, buissons et que sais-je encore bourgeonnent et ne demandent qu’à s’épanouir ! Bientôt, le vert tendre des jeunes pousses égaiera encore les jolies contrées !
 

Printemps au mois de mars 2010 Printemps au mois de mars 2010 (3) Premiers arbres en fleurs
Et là-bas, les fleurs éclatent de santé, de vie !

C’est une explosion merveilleuse de couleurs, de chants, de vie, d’odeurs qui nous sort de notre torpeur ! OUI ! Le printemps est là : hourra !

Marie


Printemps

C'est la jeunesse et le matin.

Vois donc, ô ma belle farouche,

Partout des perles : dans le thym,

Dans les roses, et dans ta bouche.

 

L'infini n'a rien d'effrayant ;

L'azur sourit à la chaumière

Et la terre est heureuse, ayant

Confiance dans la lumière.

 

Quand le soir vient, le soir profond,

Les fleurs se ferment sous les branches ;

Ces petites âmes s'en vont

Au fond de leurs alcôves blanches.

 

Elles s'endorment, et la nuit

A beau tomber noire et glacée,

Tout ce monde des fleurs qui luit

Et qui ne vit que de rosée,

 

L'oeillet, le jasmin, le genêt,

Le trèfle incarnat qu'avril dore,

Est tranquille, car il connaît

L'exactitude de l'aurore.

Victor Hugo (1802-1885) ("Les chansons des rues et des bois" 1865)

 

Au printemps

Regardez les branches

Comme elles sont blanches !

Il neige des fleurs.

Riant dans la pluie,

Le soleil essuie

Les saules en pleurs

Et le ciel reflète,

Dans la violette

Ses pures couleurs...

La mouche ouvre l'aile

Et la demoiselle

Aux prunelles d'or,

Au corset de guêpe

Dépliant son crêpe,

A repris l'essor.

L'eau gaîment babille,

Le goujon frétille ...

Un printemps encore !

Théophile Gautier

 
Après Vivaldi, cliquer ci-dessous ! 

 

  Clichés : Stéphan Carbonnaux et Marie Coquet

Xoria 27/03/2010 00:13


BOOonsoir, bonsoir!!!
Oui, joie que cette renaissance du printemps!!! Chaque jour différent avec ce vert qui pousse partout, en harmonie avec d'autres couleurs : le jaune des ajoncs, le violet des violettes... Et puis
le chant du Coucou et de la Huppe... Oui que le printemps est beau!!! Et je m'associe à l'allégresse qu'il nous apporte et que je lis aussi sur les lignes et les photos ci-dessus.
Excellent week-end et très bonne semaine aussi!!!


Stéphan Carbonnaux et Marie Coquet 27/03/2010 11:34



Bonjour Xoria,

Merci pour vos émotions printanières partagées. Plus que le vert tendre, la première couleur qui s'est vraiment imposée à nos yeux est le jaune avec les tussilages et les papillons citrons. Ici,
nous n'avons pas encore entendu le coucou, et la première huppe s'est montrée assez tôt le 5 mars par un clair matin. Nous attendons impatiemment les hirondelles de fenêtre qui animeront tout le
village jusqu'en octobre. Oui, cette renaissance est merveilleuse !

Belles journées à venir,

Stéphan et Marie



Artzamendi © 2015 -  Hébergé par Overblog