Nature, Sauvage et Civilisation au salon Asphodèle, à Pau, du 10 au 12 décembre 2010. Conférence sur les loups et leur retour le samedi 11.

  • Stéphan Carbonnaux et Marie Coquet

Asphodèle 2010 [1600x1200]

Nous serons de nouveau présents au salon Asphodèle à Pau (Foire des expositions) du vendredi 10, à partir de 15h00, au dimanche 12 décembre 2010. Le salon, organisé dès l'origine par Utovie,  fête d’ailleurs cette année sa quinzième édition. Ne le manquez pas.

 

Ce sera pour nous l’occasion de présenter la mue de notre structure qui a bien évolué depuis l’an passé. Un nom à la fois chargé d’histoire millénaire et d’un sens très moderne à nos yeux viendra d’ailleurs couronner « Nature, Sauvage et Civilisation ». Vous le découvrirez, ainsi que tout ce que nous avons mis en route. Très bientôt, nous annoncerons la mise en ligne de notre site internet, fruit d’un long travail de maturation. Venez aussi découvrir nos livres et disques (voir plus bas).

 

 

Le samedi 11, à 10h30, les responsables des éditions Astobelarra présenteront l'ouvrage collectif Paroles d'écolos, auquel j'ai participé avec une trentaine d'autres auteurs"Paroles d'écolos" : la souscription est ouverte . J'ai saisi cette occasion de m'exprimer pour enfoncer le clou du respect élementaire dû aux ours en tant que personnes animales.

 

Le même jour, à 14h00 salle Adour, je donnerai aussi pour la première fois une nouvelle conférence. « Qui a peur du grand méchant loup ? » a été particulièrement soignée esthétiquement par ma compagne, Marie Coquet, qui a mêlé avec bonheur les images, textes et sons sélectionnés, auxquels elle a largement ajouté sa patte… de louve ! Par cette conférence, nous poussons encore plus loin notre volonté de proposer des animations les plus vivantes possibles, à tous les sens du terme.

 

S’appuyant, à l’image des autres conférences, sur nos observations, expériences et travaux, elle présente, comme si on partait en voyage, ma quête des loups (en Espagne et en Europe de l’Est), et ouvre la discussion sur un grand retour des loups dans les Pyrénées, le Sud-Ouest, et la France entière. Elle est aussi une occasion de défendre trois directions que nous jugeons, Marie et moi, fondamentales : la vie en biodiversité totale, une réalité et une vision démontrée et défendue au premier chef par l’anthropologue portuguais Joao Pedro Galhano Alves, la question de la personne animale, promue par le biologiste français Yves Christen et son maître livre "L'animal est-il une personne ?" : Un livre fondamental d'Yves Christen  et le nécessaire réensauvagement de nos pays super aménagés et vides de grande nature : Vers une histoire du réensauvagement de la France et de l'Eurasie

 

Se limiter à « gérer » les loups comme on gère les sangliers ou les ours, ne changera rien à notre rapport aux grands animaux, et les maintiendra toujours sous notre domination et notre contrôle plus ou moins strict. Il est temps d’œuvrer sérieusement et concrètement à un renversement d’une situation qu’un nombre croissant de personnes trouve anormal.

  

 

Wildlife comeback in EuropeCette illustration, tirée du site rewildingeurope.com, montre le redressement parfois spectaculaire de certaines espèces animales en Europe depuis 40 ans.

 

Nous présenterons évidemment mes livres, ceux consacrés à l’œuvre de Robert Hainard, et mes essais-récits sur les ours, notamment Plainte contre la France pour défaut de protection des ours des Pyrénées qui contient mon essai critique sur la protection de l’ours, Le Pays des forêts sans ours, paru au mois de mars 2010 : Parution de Plainte contre la France et du Pays des forêts sans ours

 

Ce livre fait l’objet d’un lourd silence des officiels et para-officiels de la protection de l’ours. Régulièrement, cependant, je reçois des encouragements et félicitations. Je viens d’ailleurs de recevoir ce message privé, dont je puis dire qu’il émane d’une personne, un professionnel, qui connaît très bien les Pyrénées, la faune, la grande faune, l’ours en particulier, en France comme à l’étranger. Il résume ce que m’ont dit d’autres personnes :

 

« Félicitation. Je viens de terminer la lecture de ton bouquin "Plainte contre la France" ce fut pour moi un grand moment de bonheur (du nectar). C'est le livre qui manquait à la cause de l'Ours des Pyrénées (ce que les associations tant timorées ne disent pas, ou pire ne pensent pas, tu l’as écrit). Merci Stéphane. »

 

Je ne publie évidemment pas ce message pour me faire « mousser », mais comme une réponse à ceux, plus nombreux qu'il n'y paraît, qui tentent d’empêcher toute discussion sur un sujet aussi fondamental. Cette « stratégie » est en outre si improductive que j’entends toujours plus de personnes, très connaisseurs ou pas, juger que la protection de l’ours telle qu’elle est pratiquée est un contre-exemple à ne pas suivre. Un ami pyrénéen, lui aussi professionnel en matière de faune, résumait devant moi : « Il n’y a que dans les Pyrénées qu’on ne le comprend pas. »

 

Plainte contre la France pour défaut de protection de l'ou

 

Nous serons en outre très heureux de présenter et de proposer à la vente le superbe livre Pyrénées. Fragments d’éternité, aux éditions Bonaventure, paru à l’automne 2008. Il est l’œuvre du photographe, et naturaliste, André Bonaventure et de Georges del Castillo dont les poèmes, inédits, se marient à merveille avec des clichés noir et blanc, dont certains sont travaillés d’une manière fort singulière. Il est bon de signaler que cet ouvrage a été entièrement conçu par André Bonaventure lui-même, qui a aussi choisi le mode de reprographie propre à aboutir au résultat exigeant qu’il s’était fixé. C’est donc un travail tout autant d’artiste que d’artisan, une exception dans un monde où, de plus en plus, on travaille vite et… mal.

 

« Respectueux du sujet qu’il nous montre, André Bonaventure l’est aussi, scrupuleusement, de tous ceux qui regarderont ses images. C’est en cela aussi, et peut-être surtout, que ces fragments pyrénéens nous sont offerts et qu’on peut les vivre en plénitude. » Extrait de la préface de Pierre Dufayet.

 

Nous présenterons  une gamme de livres de nature, livres d’occasion, classiques, peu connus ou épuisés, que nous allons développer. Notre volonté est de remettre à l’honneur tous ces livres, surtout du domaine francophone, qui se nourrissent au lait de la nature, ou encore qui illustrent les rapports  riches et complexes que les hommes nouent avec la nature, les animaux et le sauvage.

 

Quant aux disques, nous proposons une collection de disques de sons enregistrés dans la nature, essentiellement sélectionnés pour les atmosphères peu communes qu’ils recèlent. Nous ouvrons aussi une collection musicale, pont entre la nature et la civilisation, avec un récital Chopin joué et enregistré par un talentueux pianiste, très amoureux de la nature.

 

Ne manquez donc pas de venir sur notre stand pour en savoir plus sur l’avenir de Nature, Sauvage et Civilisation, pour découvrir tous ces livres et disques et partager avec nous quelques bons moments. Nous vous attendons !

 

Tous renseignements sur le salon : www.salon-asphodele.com

 

 

Stéphan Carbonnaux et Marie Coquet

Artzamendi © 2015 -  Hébergé par Overblog