Quand la faune sauvage "débarque" à Lyon et dans sa banlieue, "Le Progrès", novembre 2011

  • Stéphan Carbonnaux et Marie Coquet

La-faune-sauvage-debarque-en-ville--Progres--Lyon--nov-11.JPG

 

 

"La faune sauvage débarque en ville !


 

La présence en ville d'animaux issus de la faune sauvage progresse. Un chamois dans Lyon, un chevreuil à Saint-Priest sans parler des divagations de sangliers ou des terriers de blaireaux de Sainte-Foy-les-Lyon."

 

Telle est l'introduction d'un article paru le 13 novembre 2011 dans le quotidien Le Progrès.

 

Pour lire cet article : http://www.leprogres.fr/rhone/2011/11/13/ces-animaux-sauvages-qui-debarquent-en-ville-et-sement-la-pagaille

 

Sans faire de longs commentaires, voici une nouvelle fois l'illustration d'une réalité de notre monde moderne qui a une si grande emprise sur la nature.

 

Cet article démontre aussi que, paradoxalement, certains animaux sauvages, comme les renards ou les faucons pèlerins, s'adaptent très bien aux villes.

L'article s'achève par la nécessité de conserver ce qu'on appelle des "corridors biologiques", et c'est bien la moindre des choses que nous devons à nos frères sauvages.


Enfin, même si on sent poindre une certaine crainte du sauvage (ces animaux qui "sèment la pagaille"), cet article est assez équilibré, à la différence de certains papiers simplistes et alarmistes que nous avons pu lire ces dernières années dans les Pyrénées notamment. Certains présentaient la présence des renards dans l'agglomération de Pau comme un éventuel danger et insistaient lourdement sur les dégâts, certes réels, commis par des fouines par exemple.

 

Comme on le constate ici et là en France, en Europe et ailleurs dans le monde, le sauvage peut parfaitement cohabiter avec le monde humain. C'est évidemment plus facile à dire qu'à voir se réaliser.

 

Artzamendi - Nature, Sauvage et Civilisation travaille à cette nécessaire réconciliation.


 

Stéphan Carbonnaux

 

Retrouvez-nous aussi sur : www.artzamendi.fr

 

 

PS : nous remercions Marc Michelot pour l'envoi de cet article

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Artzamendi © 2015 -  Hébergé par Overblog