Quatre films à voir au Festival international de Pau le 28 novembre 2010

  • Stéphan Carbonnaux et Marie Coquet

Festival-international-du-film-de-Pau.jpg

Le cinéma Le Méliès a lancé le 19 novembre et ce jusqu'au 28 du même mois, la première édition du Festival international du film de Pau.

 

Parmi les nombreux films diffusés, notons "Montagnes à vendre", "Territoires d'abeilles, paysages d'hommes", "L'Ourse" et "La Peau de l'ours", tous suivis de débats.

 

"Montagnes à vendre" de Pierre Pommier (1976) est un film qui appartient à l'histoire de l'écologie française en ce qu'il a fixé quelques épisodes d'un des grands conflits de cette époque, celui du  plateau du Soussouéou, en vallée d'Ossau (Pyrénées-Atlantiques), alors menacé par un immense programme immobilier. Cette longue bataille s'est achevée trente ans plus tard par le classement du Soussouéou au titre de la loi de 1930 qui protège les sites et paysages.

Ce film de 22 minutes sera  projeté le dimanche 28 novembre à 16h15 et sera suivi d'une rencontre et d'un débat avec Michel Rodes, qui fut une des figures du combat du Soussouéou. Il est l'actuel président de la SEPANSO-Béarn, association alors en pointe contre ce funeste projet.

 

"Territoires d'abeilles, paysages d'hommes" du réalisateur espagnol Daniel Orte Menchero (2008) est un documentaire consacré aux grands bouleversements subis par les Pyrénées aragonaises depuis ces dernières décennies. D'une durée d'1h21, il est annoncé dimanche 28 novembre avec "Montagnes à vendre" à 16h15.

 

"La Peau de l'ours" de Pascale Fossat (2009) est un documentaire consacré  à cet autre grand conflit écologique et sociétal qui agite les Pyrénées depuis plusieurs décennies : la protection des ours. D'une durée de 57 minutes, il sera projeté dimanche 28 novembre à 18h30 et sera suivi d'une rencontre et d'un débat avec David Chétrit, issu d'une lignée d'éleveurs et de producteurs de fromage d'origine ossaloise, et opposé à la réintroduction des ours dans les Pyrénées. Toutes les occasions de discussion contradictoire sur ce sujet sont bonnes à prendre car elles sont très rares !

 

Enfin, "L'Ourse" de Joël Sentenac (2007) est présenté comme "un joyeux canular, jubilatoire et réussi : le préfet appelle le maire de Salies-de-Béarn pour lui demander d'héberger dans sa commune une ourse solitaire neurasthénique. le maire accueille cette requête avec faveur, réunit son conseil municipal et consulte la population...". D'une durée de 19 minutes, ce film est annoncé le dimanche 28 novembre à 18h30 avec "La Peau de l'ours".

 

Pour tous renseigenements complémentaires :

Le Méliès de Pau

6 rue Bargoin

05 59 27 60 52

www.lefestivaldufilmdepau.fr

Billets : 4,70 et 3,50 euros.

 

 

 

Artzamendi © 2015 -  Hébergé par Overblog