Voyage au pays des gorilles des montagnes

  • Stéphan Carbonnaux et Marie Coquet

Lurbeltz 26/04/2010 09:36


Oui Dian Fossey, c'était le sacrifice total pour ces animaux. Au péril de sa vie, de sa vie de couple, de son confort.


Stéphan Carbonnaux et Marie Coquet 26/04/2010 10:39



C'est exact, elle ne prenait aucun soin de sa santé, d'elle-même. Elle se faisait parfois beaucoup de mal, le poids devait être si lourd à porter qu'il lui était
difficile de garder un certain équilibre.


 


A bientôt,


Marie



Lurbeltz 25/04/2010 20:32


Tiens, la dernière fois que j'ai parlé à Stephan au téléphone, j'ai parlé de Dian Fossey. Quelle combattante !!!! Une étrangère, américaine de surcroit, avec un caractère bien trempé qui déboule au
Rwanda... Et qui finit assassiné comme Chico Mendès.
En attendant, avant qu'elle ne mette un pied au pied des montagnes des Virunga, il restait 300 gorilles. Aujourd'hui, il y en a dans les 700... Merci qui ?
Bon pour la vidéo, je n'ai pas le haut débit alors tant pis pour moi !
En attendant, j'aimerais que nos bergers Pyrénéens puissent voir comment se débrouillent ces hommes et ces femmes qui là-bas ont des difficultés politiques, économiques autres que les nôtres.
Qu'ils en prennent de la graine !


Stéphan Carbonnaux et Marie Coquet 25/04/2010 22:22



Marie s'est vraiment intéressée avec tendresse à cette femme hors normes et hors piste, qui est manifestement pour beaucoup, comme tu le soulignes, dans
l'amélioration du sort des gorilles des montagnes. En réfléchissant au sort de Dian Fossey, je constate que la réussite, certes précaire, de son combat est due à son ancrage total sur le terrain
et au sacrifice qu'elle avait consenti.


 


Quand on cherche des analogies avec la si triste situation des ours dans les Pyrénées, il y a de quoi, en effet, se questionner.


 


Bonjour à la Soule !


Stéphan


 


Bonsoir et merci pour ce nouveau commentaire. Le courage de cette femme hors norme était animé par le profond amour qu'elle avait pour les gorilles des montagnes.
Elle ne pouvait agir autrement que de les défendre. Dian Fossey était américaine mais avait des origines britaniques par son père, fils d'un immigrant anglais. Enfin, ce n'est qu'un détail, mais
j'ai cru sentir, au travers de cette biographie, un petit air british, une certaine élégance dont elle pouvait faire preuve parfois avec cette distinction toute particulière !


 


Bonne nuit,


Marie



Claude 25/04/2010 20:32


Quels beaux moments de vie de nos "cousins" vous nous montrez, dans ce pays magnifique que j'ai eu la chance de connaître, il y a longtemps...


Stéphan Carbonnaux et Marie Coquet 25/04/2010 20:40



Cela a certainement dû provoquer des émotions en vous ... Des souvenirs, des odeurs ? Nous n'en avons d'ailleurs jamais parlé : les avez-vous rencontrés, ces
seigneurs des montagnes  ?


 


 



Artzamendi © 2015 -  Hébergé par Overblog